Le silex frappé par l'acier s'étonna grandement et lui dit d'une voix sévère : « Quelle arrogance te pousse à me tourmenter ? Ne me persécute pas, car tu m’as choisi par erreur ; je n’ai jamais fait de mal à personne. » A quoi l’acier répondit : « Si tu es patient, tu verras quel merveilleux résultat naîtra de toi. »
A ces mots, le silex, apaisé, endura patiemment son martyre, et il vit qu’il donnait naissance au feu, merveilleux élément à l’origine d’innombrables choses.

Cela pour ceux qui se découragent au début de leurs études, mais ensuite reprennent la maîtrise d’eux-mêmes et s’appliquent patiemment à en achever le cours, obtenant ainsi des résultats d’un intérêt extraordinaire.

Success.jpg
posté par le Lundi 8 Octobre 2007 à 14:45 | Pensées
Commentaires (1)
Sortie de mon dernier oral je me suis dirigé vers le CDI pour publier cet article résumant mes deux ans au CERFAL Montsouris : cours, entreprises, relations et un mot sur les tests d'entrée.

DSC00898.JPG


Cours :

- Rencontre avec deux David qui m’ont appris beaucoup de choses, ainsi que
d'autres personnes
- Des milliers d'heures de programmation !
- Quelques devoirs pas faits.
- Des heures de fous rires.
- Des dizaines d'heures de dodo (véridique - Nah mais fallait voir les cours
d'Eco / Droit !)
- L'invention d'un langage. ("Bah oé gros, c'est la bostonance. Des fois je mets un dossier sur mon bureau pour les petits coqu's et tac tac t'as vu. [...] J'avoue c'est la blasance, il est où le prof ? (phrase mythique en
cette deuxième année*). - Bah il a vanish ! - Ho bah c'est bon, on peut aller fumer une clope / prendre un café." **

Excellente deuxième année, mais il faut avouer que la première était plus chaotique. Moi qui venais d’un lycée qui était un minimum strict, on a appris avec le CERFAL ce qu’était la liberté dans l’enseignement.
La première année j’ai halluciné, déjà avec les emplois du temps. Ils changeaient tout le temps, on venait le matin sans trop savoir comment se passerait la journée. Je me disais qu’on serait jamais prèt pour le BTS avec un tel système. Heureusement le système s’est légèrement amélioré l’année suivante, mais faut dire aussi qu’on avait Muriel. Muriel c’est une femme géniale de l’administration avec qui on a tous sympathisé. Elle envoyait des mails à tout le monde pour nous tenir au courant, puis, plus le temps passait, plus elle nous considérait comme ses enfants, elle nous chouchoutait et n’hésitait pas à se dévouer quand on avait besoin d’un truc. En fait si on a tenu la deuxième année c’est surtout grâce à Muriel. Un grand merci à toi Muriel
Avec un système aussi laxiste, l’ambiance n’était évidemment pas au travail. En fin de première année la moitié de la classe ne faisait déjà plus rien en cours. En début de deuxième année, quand la prof de droit demandait si on avait fait le boulot, on a commencé à attendre les premiers « Osef ! » et les adeptes de WOW « On a abandonné la quête ! ». Si j’ai mon BTS ça sera seulement grâce à du bête bachotage fait le week-end avec les annales.

L’ambiance n’était pas au travail, mais elle était aux délires. Les IG2 étaient connus de tous le bahut, notre prof de maths nous qualifiait d'attachIants. La classe la plus sympa avec un taux d'absentéisme reccord. On avait la chance (?!) d’avoir de véritables fous dans notre classe. Il faut le vivre pour comprendre ce que c'était, mais je vous offre un avant goût avec ces vidéos.

http://www.dailymotion.com/video/x28hlo_cerfal-cousin-saut-dans-les-cartons
http://www.dailymotion.com/video/x28hig_cerfal-cousin-chutes-de-chaises

* En phrase mythique il y avait aussi : "Elle est où la feuille ? T'as signé ? A bah on peut se barrer alors !"
**A la fin de l'année, avant le BTS, les gars étaient persuadés que les cours commençaient à 15h30 ...


Entreprises :

- Trois entreprises.
- Des dizaines de gens rencontrés.

Alala, je me rappelle de cette galère qui a duré quand même jusqu’à quasiment la fin de ma première année. J’ai fais deux mois dans une première entreprise, mais je ne pouvais pas rester car je n'aurais eu aucun projet à présenter au BTS. J’ai ensuite trouvé une petite entreprise pas très loin de chez moi. Le début fût assez mouvementé, pour des raisons que je n’exposerais pas, le patron était un con (et croyez moi je qualifie rarement les gens de cons) et il m’a renvoyé juste avant la fin de mon mois d’essai. A partir de là, je croyais le BTS foutu, je me voyais déjà finir l’année en faisant des petits boulots et en recommençant en initial l’année suivante. A cette période, quand je croisais quelqu’un, la question qu’on me posait toujours était : « Alors t’as retrouvé une entreprise ? »
C’était une période angoissante, mais d’un autre côté agréable, c’est vrai ! Les mecs de ma classe « kiffaient » mon alternance : Un peu chez moi, un peu en cours. Pendant cette période j’ai pris du temps pour moi, j’enchaînais les petits plaisirs. Ça a duré quatre mois, puis un jour je reçois le coup de fil d’une entreprise qui apparemment avait repéré mon CV sur un des sites où je l’avais déposé. Ils m’ont convoqué à un entretien puis c’était dans la poche. Et depuis ce temps je travaille chez eux et je crois qu’en plus de ça je suis tombé sur une entreprise dont tout le monde rêve. (On va dire : surtout quand on est apprenti)

Midis :

- Des dizaines de plats réchauffés.
- Des centaines d'euros dépensés en boulangerie, pizzas, grecs...

Hum là ça va être rapide. Disons que je fais partie d’un des rares à ne pas avoir pris plusieurs kilos pendant ces deux ans. J’espère que le boulanger ne va pas faire faillite après notre départ

Transports :

Des centaines d’heures passées dans le RER, Métro, Bus. D’abord à rien faire, puis ensuite à lire et à la fin à complètement dormir :-s Parfois aussi à discuter quand je rencontrais un pote.

Mais aussi :

- Une blessure au genou dont je vais garder des séquelles pendant un bon moment. Pareil pour la cheville, mais ça semble s'atténuer depuis quelques jours.
- La perte d’une femme comme il en existe peu, formidable, au début de mon BTS. J’ai tenté de reprendre contact mais elle ne semblait pas être plus intéressé que ça.
- La perte de cheveux (veridique aussi). Je ne pense pas que la calvitie me guette du jour au lendemain, mais le médecin m'a donné un traitement.
- Gain de temps en préparation le matin. 1h30 pour le lycée, 1h pour le BTS. Alors que mon lycée est à 10 minutes de bus et le CERFAL à 1h au sud de Paris.

Pour terminer :

Bravo à Lydéric pour avoir signé le dernier coup de théâtre des IG2. (Photo ci-dessus.) "Mafia Guigui, CERFAL Cousin !" (By Romcy) ^^

Tests d'entrée au CERFAL

Vous êtes beaucoup à vous poser des questions sur les tests d'entrée au CERFAL, ne mentez pas mes statistiques ont parlés. Les tests se déroulaient en deux étapes : test de personnalité et test pour le BTS visé.

Le test de personnalité est simple il suffit de répondre en bon élève et de se souvenir de vos réponses, puisque certaines questions sont posées deux fois avec une formulation différente.

Le deuxième test concerne vos compétences personnelles, plus elles sont en accord avec le BTS souhaité, plus vous avez de chance d'être pris dans l'école. Il faudra aussi présenter votre CV comme vous le feriez pour un entretien en entreprise
posté par le Lundi 11 Juin 2007 à 10:43 | Leçons de vie
Commentaires (10)
Parce que certaines personnes pensent qu’il n’y a plus de vie privée avec les blogs et que je suis d’accord avec elles.
D’ailleurs les rares fois où je parle de moi, je m’efforce de rester vague.

Parce que j’ai envie d’écrire, parce que j’ai envie de partager mon état qui est indescriptible, contradictoire, parce que je ne veux pas être forcément cohérent dans ce que j’écris, parce que sûrement que le retour du soleil après ce long hiver nous réchauffe l’esprit.

Le matin
J’aime partir à la « chasse » de ces quotidiens qui occuperont des moments ennuyeux.

Avec vous
J’aime ces moments de partage de vie, de passions et de possessions…

A tout moment de la journée
J’aime sentir ses progrès quels qu’ils soient, sachant qu’ils me rapprochent toujours un peu plus de lui… Ou non, de moi.

Surtout le soir
J’aime vivre d’une fausse négligence, ne plus perdre mon temps, mais plutôt le consacrer à plus intéressant.

La nuit
Cherchant toujours la pureté.


Lire la suite >>
posté par le Dimanche 19 Mars 2006 à 00:00 | Pensées
Commentaires (3)
Bourrage de crâne :
« Quel pigeon es-tu ? Envoie « pigeon » au 82929 et tu sauras immédiatement quelle sorte d’idiot tu es ! »

Dans le même genre y a tous les 118. 118000 ; 118218 ; 118008 ; 118712 ; 118333 ; 118075 Je parie que je suis le seul d’entre vous à pouvoir en citer au temps sans les chercher. Victime de la pub ?

Lire la suite >>
posté par le Dimanche 23 Avril 2006 à 00:00 | Actu
Commentaires (1)
Un e-mail que j'ai envoyé à un ami il y a quelques jours.

Quand tu veux faire une petite sieste tu te mets de la musique douce.

Maintenant en plus, je feuillette un bouquin : l'art de la sieste et de la quiétude

Lire la suite >>
posté par le Lundi 4 Juillet 2011 à 23:01 | Lecture
Commentaires (0)


Lorsque j'ai écouté le dernier album de Colplay - Mylo Xyloto - j'ai souris en entendant un featuring avec Rihanna. Je repensais à mes deux articles rédigés quelques années plutôt. Qui aurait pu penser que ces deux là feraient un featuring ?

Lire la suite >>
posté par le Samedi 9 Juin 2012 à 02:52 | Musique [Clips]
Commentaires (0)
Par nécessité, par envie, par besoin, j’ai eu le droit à un week-end prolongé en Bretagne. Au départ je partais pour un anniversaire dans ma famille, puis vu mon état, c’était tout bienvenu.
J’éprouve de plus en plus un grand besoin de nature et de solitude qui m’aiderait à me ressourcer, me reposer et me passer des ordinateurs pendant quelques temps. Ainsi je pourrais me consacrer à ma reprise au dessin et la pratique de l’ambidextrie.

Au milieu de cette nature j’ai pu contempler ce vert, ce jaune, j’ai pu écouter le vent souffler, les oiseaux chanter, j’ai pu respirer une partie de l’air marin, toucher ses herbes et goûter cette mer salée.
J’aime cette nature car je me dis aussi qu’elle ne sera, malheureusement, pas éternelle. Je redoute le moment où la terre sera complètement urbanisée, où l’homme se rendra compte qu’il se sera détruit lui-même… Je ne veux pas voir ça.

Alors je profite, tant que je peux, de ses chemins bordant les champs où l’on rencontre le moins la marque de l’homme et de la solitude pour oublier un temps sa trop présente stupidité.

Bretagne1.jpg Bretagne2.jpg
posté par le Mercredi 18 Juillet 2007 à 10:34 | Pensées
Commentaires (8)
Un mot pour vous dire qu'il est très probable que je n'écrive rien pendant un moment, car premièrement, je travaille sur un projet pour les blogs, donc en gros le miens va être refait, puis pendant les "vac" j'ai quelque chose à faire...
On se dit à la rentrée ? Ou p'tet avant si les choses avancent bien ;-)

Bonnes vacances à tous !
posté par le Vendredi 30 Juin 2006 à 00:00 | Actu
Commentaires (2)
J’inaugure cette nouvelle rubrique avec un live de Daft Punk.
Je ne suis pas forcément fan, j’aime leur musique sans plus, mais cette version live de harder better faster stronger donne vraiment envie de bouger.
Le clip a été réalisé avec 200 caméras prêtées au public, ce qui permet tous ces angles de vus.
Enjoy.

posté par le Dimanche 4 Novembre 2007 à 12:47 | Musique [Clips]
Commentaires (0)
Il est arrivé que l'on me demande :
- D'où te vient cette force / énergie ?

Je me suis entendu répondre :
- De l'ennemi invisible.

- Qui est cette ennemi ?
- Une personne que je ne peux pas punir...
- Alors tu vis dans la vengeance ?!
- L'ennemi invisible ne fait plus partie de ma vie.
Je vise simplement à accroitre mon habileté, pour que mes exploits arrivent jusqu'aux oreilles de celui / celle qui m'a fait souffrir autrefois.

« La douleur d'hier c'est transformée en force d'aujourd'hui »

a_Fight_in_the_Fog_by_moonlightpictures.jpg
posté par le Vendredi 16 Octobre 2009 à 21:23 | Pensées
Commentaires (1)

Recherche



RSS

 

Ce blog est fièrement propulsé par les outils PHP XBPlog

khclub.free.fr - theresnogoingback.com